Veules les Roses
Dieppe
Saint Valéry en Caux
Fécamp
Etretat
Rouen
Saint Aubin sur mer
Yvetot
Caudebec en Caux
Neufchatel en Bray
Varengeville sur mer

Beaucoup d'autres idées ici

 

     
    retour page accueil chambres hôtes





















VEULES-LES-ROSES

Veules-les-Roses : Agréable village du Pays de Caux devenu station balnéaire.

La station en vogue dès le XlXème siècle, est fréquentée par un grand nombre de littérateurs et d'artistes. Malgré les destructions de 1940, Veules a gardé un cachet typique avec ses maisons en grès et ses chaumières coquettement fleuries, ses moulins, ses cavées, sa promenade des Champs-Elysées le long de la "Veules", son front de mer en bordure d'une plage bordée de falaises où une table d'orientation est implantée.

A voir :

  • Circuit du plus petit fleuve de France : Longue de 1 194 mètres, la Veules est le plus petit fleuve de France. Il prend sa source dans le pays même, en des cressonnières réputées. Un circuit de découverte pédestre de 3,5 km a été aménagé le long de cette rivière pour découvrir le charme de la station.
  • L'Eglise Saint-Martin : Edifiée entre les Xlllème et XVlème siècles, I'église, en cours de restauration, possède des œuvres d'art dont plusieurs sont classées.

A voir également :

Les ruines de la vieille église Saint-Nicolas avec son calvaire sculpté du XVlème siècle ; la chapelle des Pénitents ; les Tourelles, ancien presbytère.

Loisirs :

A marée basse, la mer découvre une vaste plage de sable fin surplombée d'une terrasse.

Veules les Roses : Site Officiel

Retour à la liste

DIEPPE

 

Dieppe : Seine-Maritime - 60 km de Rouen - Ville d'Art et d'Histoire.

Une ville née de la mer

L'Estuaire de l'Arques, autrefois dénommée la Deep, avait offert un mouillage sûr depuis l'Antiquité. Les galets accumulés au débouché de la vallée, permirent un cheminement entre mer et marécages et peu à peu une ville se créa, sur un tracé "naturel" qui existe encore aujourd'hui.

Doyenne des stations balnéaires, la ville ancienne, qu'on découvre au haut de la falaise, a gardé son tracé moyenâgeux, bien qu'elle ait été reconstruite à la fin du XVllème siècle à la suite d'un incendie qui ruina Dieppe. L'histoire et l'économie de la ville sont profondément liées à la pêche et à la navigation. Ville portuaire, Dieppe recevait de nombreuses marchandises, des épices et surtout de l'ivoire. Le développement de la sculpture sur ivoire et la prospérité de cet artisanat qui subit les aléas de l'histoire, contribuèrent à la renommée de la ville.

  • Le Château musée
    La forteresse de grés et silex reconstruite sur la falaise Ouest au XVème siècle abrite les collections du musée : marines, ivoires sculptées par les artisans dieppois depuis le XVIème siècle, peintures de Boudin, Lebourg, Pissaro, estampes de Braque.
  • Église St-Jacques
    Construite à partir de 1195 à la place d'un édifice détruit par un incendie, l'église Saint-Jacques fut remaniée au cours des siècles : portail central du XIVème siècle, surmonté d'une belle rosace, tour carrée haute de 41 m du XVème siècle, chevet et chapelles rayonnantes du XVIème siècle.
  • Église St-Rémi
    Elle fut édifiée entre le XVIème siècle et le XVIIème siècle, le clocher central date du XVIIIème siècle. A l'intérieur, on peut voir la remarquable boiserie dans le choeur, le buffet d'orgues, la décoration Renaissance de la salle du trésor.
  • La Cité de la Mer
    Espace muséographique, scientifique et technique autour de la mer, de la pêche, de la technologie embarquée, aquariums.
  • La porte du Port d'ouest dite "les Tourelles"
    La seule des six portes de la ville qui subsiste de l'enceinte, fortifiée au XIVème siècle. Utilisée comme prison pendant la Révolution, c'est aujourd'hui une propriété privée.
  • La Place du Puits Salé
    Coeur de la ville, le puits actuel placé au centre, rappelle qu'autrefois dans le puits, l'eau de mer se mêlait à l'eau douce à marée montante. Remarquer l'immeuble normand du XVIIIème siècle, qui abrite le café des Tribunaux.
  • Le Port : L'ensemble portuaire constitué du port de plaisance et du port de pêche se trouve au coeur même de la ville. Les chalutiers et les grosses barques constituent une magnifique palette de couleurs qui attirent encore aujourd'hui de nombreux peintres. Le port de commerce autour duquel s'est développée l'activité industrielle dieppoise fut pendant de nombreuses années le premier port bananier français.
  • La Plage : Le front de mer construit en retrait laisse la place à un vaste espace aménagé de pelouses et jardins d'enfants qui s'étend sur près de 2 km de long.

A voir également : Les vieux quartiers et le point de vue de la Chapelle Notre-Dame-de-Bonsecours (Route du Puys).

loisirs : Casino, Golf 18 trous, Tennis, Hippodrome.

Visites guidées : Dieppe, Ville d'Art et d'Histoire organise des visites par des guides conférenciers agréés par la Caisse Nationale des Monuments Historiques.

Aux environs

  • Le Château de Miromesnil (Tourville-sur-Arques à 6 km de Dieppe) : Lieu de naissance de Guy de Maupassant, le château historique du XVIéme siècle a appartenu au XVIIIème siècle au chancelier Hue de Miromesnil. Remarquer les futaies (site classé), le jardin potager fleuri, la façade. Les intérieurs présentent les souvenirs du Marquis de Miromesnil et de Guy de Maupassant.
  • Liaisons maritimes vers l'Angleterre.

Dieppe : Site Officiel

Retour à la liste

SAINT-VALERY-EN-CAUX

Saint-Valéry-en-Caux : Alliance entre mer et campagne, la ville de Saint-Valéry-en-Caux est située au débouché d'une vallée encadrée par des falaises du plateau cauchois qui lui donnent cet aspect typique des stations de la Côte d'Albâtre. Occupée par les Romains, évangélisée au Vllème siècle par des moines disciples de Saint-Valéry, la ville s'est développée avec la création d'un port entreprise par la grande Abbaye Bénédictine de Fécamp. L'activité portuaire connut une grande prospérité jusqu'au XlXème siècle qui subit les conséquences des guerres de l'Empire et la concurrence du port de Fécamp.

Le chemin de fer et l'essor des bains de mer assurent la reconversion et font de Saint-Valéry une ville qui s'ouvre au tourisme balnéaire. Dès la fin du XlXème, elle développe ses activités de villégiature et demeure aujourd'hui une des stations les plus dynamiques de la Côte d'Albâtre. Elle présente trois secteurs complémentaires :

  • La partie historique avec la falaise d'aval
  • La zone commerciale avec la falaise d'amont
  • La Cité ancienne avec l'église du XlIlème dans l'arrière pays.

Le cloître des Pénitents : Fondé au XVllème siècle, cet ancien couvent des Pénitents abrite les locaux de l'hôpital.

La Maison Henri IV : Edifiée en 1540, elle porte le nom du roi Henri de Navarre qui y séjourna. Entièrement restaurée d'après les plans originaux, cette maison de style Renaissance conserve de très belles poutres sculptées.

A voir également :

L'Eglise paroissiale des XIIIème et XVlème siècles. La sente des Douaniers, le cimetière militaire franco-britannique. Le monument Costes et Bellonte érigé sur la falaise d'aval à la mémoire des deux aviateurs qui réussirent en 1930 la lère liaison Paris-New-York; Saint-Valéry étant la dernière partie du territoire français a être survolée avant la traversée de l'Océan Atlantique.

Saint Valéry en Caux : Site Officiel

Retour à la liste

FÉCAMP

Fécamp : Seine-Maritime - 36 km du Havre - Ville d'Art et d'Histoire - Station Voile
Jusqu'en 1204, Fécamp est la résidence des Ducs de Normandie. Tandis que l'Abbaye s'enrichit, le port se développe et devient au cours des siècles le premier port morutier français.

L'Abbatiale de la Trinité
Chef d'oeuvre du gothique primitif (XIIème siècle), l'église abbatiale de la Sainte-Trinité a des grandeurs de Cathédrale. Celle église recèle de nombreux joyaux, dont la chapelle de la Vierge et ses vitraux du XlVème siècle, les vestiges du jubé du XVème siècle, les balustrades de style italien du XVlème siècle, et un important baldaquin en bois doré du XVIIIème siècle. Elle est la sépulture des Ducs de Normandie Richard 1er et Richard II.

Église St-Etienne
Cette église conserve de son vaste projet de construction du XVIème siècle, le transept, l'abside et le portail sud. Belles colonnes Renaissance au centre de l'édifice.

Le Palais Ducal
Face à l'abbatiale, les vestiges du palais ducal rappellent l'attachement des successeurs du Normand Rollon à Fécamp. Le site permet de connaître l'habitat des Xème et Xlème siècles. Derrière l'abbatiale, les vieux quartiers témoignent du riche passé de Fécamp : maisons de la rue Arquaise et de la rue de l'hôpital (XVème siècle et XVllème siècle), Hostellerie de la Fleur de Lys (Hôtel du grand Cerf XVIème siècle), rue des Forts.

Musée Centre des Arts
Il possède un ensemble d'oeuvres remarquables présentées dans un ancien hôtel particulier, entouré d'un important parc arboretum.
Rez-de-chaussée : importante collection de céramique de Rouen. Rare collection de biberons de l'Antiquité à nos jours.
1er étage : Salle des Ivoires. Art religieux provenant de l'abbatiale de la Trinité, peinture des écoles françaises du XVlllème et du XlXème siècle.
Sous les combles, aménagement d'un intérieur cauchois.

Musée des Terre-Neuvas et de la pêche
Pendant plus d'un siècle, Fécamp fut la capitale des TerreNeuvas. Ce musée a pour vocation de présenter le riche passé maritime de Fécamp et notamment les traditions liées à la pêche.
Edifié sur le site idéal du front de mer, il relate la grande aventure des marins fécampois qui partaient pécher la morue sur les bancs de Terre-Neuve.

Le Palais Bénédictine
En 1863, Alexandre Le Grand négociant en vins de Fécamp, qui est aussi un grand collectionneur d'art, retrouve un grimoire datant d'avant la Révolution. Parmi d'autres recettes, y est consignée celle, plutôt énigmatique, de l'élixir de Dom Bernardo Vincelli, un bénédictin vénitien de la Renaissance, qui a séjourné à l'Abbaye de Fécamp. Patiemment, il déchiffre la précieuse formule où la myrrhe voisine avec le genièvre,le safran avec l'écorce de citron.
Le Palais Bénédictine renferme aujourd'hui trois centres d'intérêt :
- Une collection d'objets d'art religieux des XVème et XVIème siècles, présentés dans une succession de salles néo-gothiques et néo-renaissance tels qu'ils étaient au début du siècle.
- Une distillerie dans laquelle s'élabore la célèbre liqueur.
- Une galerie d'art.

Fécamp : site de l'Office de Tourisme

Retour à la liste

ETRETAT

Etretat : La mer à Etretat a un aspect particulier : elle s'orne de ses plus belles couleurs pour passer sous les portes qui font la réputation de la station. La plage est encadrée par les Portes d'Amont et d'Aval ; cette dernière protège le Trou à l'Homme, grotte dont les dimensions surprennent. Courbet, Boudin, Monet, Corot, Matisse peindront, Offenbach composera à Etretat. Maupassant y fera construire "La Guillette", Maurice Leblanc (Arsène Lupin) "Le Clos Lupin". Dans l'aiguille creuse, Arsène Lupin aurait caché ses trésors. Alphonse Karr dira en substance que "s'il avait la mer à montrer à quelqu'un, c'est à Etretat qu'il la lui ferait découvrir".

A voir :

  • Aquarium Marin : Au coeur des falaises dans le Parc de Loisirs des Roches, on découvre les richesses des fonds marins du littoral de la Manche mais aussi la faune méditerranéenne et tropicale. Plus de 100 espèces sont présentées dans de vastes aquariums.
  • Le Château des Aygues (Rue Offenbach) : Situé au coeur d'un parc romantique et boisé dominant la mer, le château des Aygues a été construit en 1866, au plus fort de la vogue d'Etretat, pour M. Boyer propriétaire de la traditionnelle "Eau de Mélisse des Carmes". Il est l'ancienne résidence des Reines d'Espagne M. C. de Bourbon Sicile et Isabelle II lorsqu'elles venaient passer l'été à Etretat. Aujourd'hui la vocation des nouveaux propriétaires est d'accueillir des hôtes dans un décor raffiné constitué de meubles et d'objets d'époque. Une suite et une chambre ont été aménagées. Dîner sur réservation.
  • Le Musée Nungesser et Coli : Sur la falaise d'Amont le musée rappelle que c'est à la verticale d'Etretat qu'ont été aperçus pour la dernière fois les aviateurs Nungesser et Coli qui essayèrent la première traversée de l'Atlantique Nord dans le sens Est-Ouest en 1927. Le musée présente un ensemble de souvenirs personnels des aviateurs.
  • Le Clos Lupin : Le Clos Lupin est une étrange maison d'Etretat pleine de mystères. C'est là que vécu Maurice Leblanc, l'auteur des merveilleuses aventures d'Arsène Lupin, le gentleman cambrioleur. Parcours spectacle de 45mn. en français et en anglais. Tous les jours pour groupes.Tel. : 33 (0)2 35 27 55 45.

Voir également :

  • L'Eglise Notre-Dame dépendant jadis de l'Abbaye Bénédictine de Fécamp (portail et nef romans du Xlème siècle), les Halles et les vieilles maisons dans le centre.
  • La Ferme de la Valaine - Manoir de Cateuil : Accrochée aux falaises, la ferme de la Valaine héberge dans un cadre superbe, un élevage de chèvres dont la production laitière permet la fabrication d'un fromage de marque déposée : le Valaine. La Visite du Valaine (1 heure environ) : Présentation de la vie des chèvres, des techniques d'élevage et d'alimentation, du cheminement du lait et de ses transformations en fromagerie.
  • Golf d'Etretat

Site de l'Office de Tourisme

Retour à la liste

ROUEN

Rouen : Ville Musée, surtout pour ses quartiers anciens et ses églises gothiques.

Port de mer et port fluvial, université.

La cathédrale est remarquable par la juxtaposition de toutes les périodes du style gothique, notamment sur sa façade.

  • Eglise Sainte-Jeanne-d'Arc. Achevée en 1979. Site place du Vieux-Marché, où fut brûlée Jeanne-d'Arc. Vitraux du XVIème siècle.
  • Abbatiale Saint-Ouen XIVème et XVIème siècles. Orgues et grilles du choeur (XVIIIème siècle). Vitraux remarquables.
  • Eglise Saint-Maclou, joyau de l'art gothique flamboyant.
  • Palais de justice (vestiges hébraïques) ;
  • Gros-Horloge, Aître Saint-Maclou ; place du Vieux Marché, maisons à pans de bois,
  • Musée des Beaux-Arts: Riche collection d'oeuvres impressionnistes.
  • Musée de la Céramique. Musée Le Secq des Tournelles.
  • Dans l'église gothique Saint-Laurent, collection unique au monde comprenant 12000 objets de ferronnerie de toutes sortes (enseignes, clés et serrures, bijouterie, instruments chirurgicaux, outils, etc.).
  • Musée des Antiquités.
  • Musée Flaubert et d'Histoire de la Médecine.
  • Musée d'Histoire Naturelle.
  • Musée Jeanne d'Arc.
  • Musée Corneille. Maison natale du poète.
  • Golf de Rouen La Forêt Verte
  • Golf de Rouen (Mont Saint Aignan)

G. Flaubert

 

Site de la ville de Rouen

Site des musées de Rouen

Retour à la liste

SAINT-AUBIN-SUR-MER

Saint-Aubin-sur-Mer : (Seine-Maritime) - 7 km de Veules les Roses, entre Dieppe et St Valery-en-Caux.

Cette station de la Côte d'albâtre est bâtie sur le versant ouest de la vallée du Dun. A marée basse, la mer découvre une vaste étendue de sable et au pied des falaises les rochers sont les refuges de coquillages.
A voir
L'église des XIIème et XVIème siècles, le château en grés et brique rose de style Louis XIII, la ferme fortifiée du XVIIème sur la falaise d'aval à Epineville.
loisirs
Baignade, Planche à voile, digue promenade, tennis, randonnées.

Retour à la liste

YVETOT

Yvetot : Capitale du Pays de Caux (Seine-Maritime) - 36 km de Rouen - 41 km du Havre.

Collections municipales
Riche en collection d'ivoires français, européens et extrême orientaux. Collection de céramiques de diverses provenances. Sculptures et bas-reliefs en terre-cuite des XVIIIème et XIXème siècles.

Musée du Pays de Caux avec sa ferme cauchoise
Présentation d'outils agricoles et d'objets ménagers anciens du Pays de Caux ainsi que des métiers qui gravitent autour de la ferme dont la longue chaîne du lait et du lin. Des animations à thème sur les traditions et coutumes cauchoises ont lieu chaque dimanche pendant la saison.

L'Eglise St-Pierre
Cette église ronde a fait la fierté des Yvetotais. Construite après-guerre, elle a adopté un style architectural original mais c'est surtout la verrière de Max Ingrand qui lui a apporté sa renommée : 2000 m2 de vitraux rassemblent les Saints de France, les Saints Normands et les Saints Apôtres.

Routes cyclotouristes
Au départ d'Yvetot, l'Office de Tourisme offre trois nouvelles routes aux amateurs de promenades cyclotouristes. Au nord , le circuit de la Justice Royale . Au sud, le circuit du Val au Cesne . Au sud-ouest, le circuit du Chêne d'Allouville .

A voir à proximité :
- Allouville-Bellefosse et son chêne millénaire dont le tronc évidé renferme deux chapelles superposées.
- Autretot, l'un des villages les plus fleuris de France


Retour à la liste

CAUDEBEC EN CAUX

Caudebec-en-Caux : Seine-Maritime - 36 km de Rouen. Station verte du Parc Naturel Régional de Brotonne
Implantée sur la rive droite de la Vallée de la Seine, en bordure du plateau cauchois, cette ville est rythmée par le trafic des bateaux qui montent et descendent sur la Seine.
Jusqu'à l'aménagement des installations portuaires havraises et l'endiguement des berges de la Seine, on pouvait y observer le phénomène naturel du Mascaret : cette énorme vague déferlante qui remontait le fleuve, inondant les rives, aux marées d'équinoxe.

Église Notre-Dame : Merveille du gothique tardif, l'église fut construite au milieu du XVème siècle. La tour (54 m) bâtie sur le flanc droit, est une des plus belles de Normandie. La nef est abondamment éclairée par de très beaux vitraux du XVIème siècle et les chapelles latérales ont conservé la plupart de leurs éléments décoratifs.

Musée Biochet-Bréchot : Installé dans la "Maison des Templiers", du XIIIème siècle, ce musée est consacré à l'histoire locale de la préhistoire à nos jours. Collection lapidaire, objets, nombreux dessins et gravures. Présence d'une importante collection de plaques et de cheminées anciennes.

Musée de la Marine de Seine : Le musée de la Marine de la Seine est un centre d'intérêt important. Il présente le travail d'une dizaine d'années autour du patrimoine de la Basse-Seine. Le patrimoine maritime permet d'observer la première gribane de Seine (un bateau de transport à bois et à voile utilisé jusqu'en 1920), des montages audio-visuels, des panneaux retraçant l'histoire de cette marine autour de plus de 10 salles d'exposition permanente évoquant le cadre naturel et économique. Parmi les objets présentés, on trouve le monotype d'une régate de 1930, une motogodille, un tableau d'Edouard Adam, peintre de marine havrais symbolisant un navire en Seine, des objets liés à la cérémonie de lancement de bateaux au Trait. La restauration de la Gribane Joble construite en bois de cabotage de la Basse-Seine de 1886 a été effectuée sous les yeux des visiteurs. A l'extérieur de l'espace figure l'ancien tableau de la station de pilotage de Villequier, maintenant remis à jour quotidiennement à Caudebec. Il annonce le passage de tous les bateaux en provenance ou à destination du Port de Rouen avec leurs caractéristiques.

A voir à proximité :

  • Le Pont de Brotonne.
  • Abbaye de Saint-Wandrille
  • Le Musée Victor Hugo à Villequier
  • Les écomusées du Parc de Brotonne.


Retour à la liste

NEUFCHATEL-EN-BRAY

Neufchâtel-en-Bray :

NEUFCHATEL-EN-BRAY - Seine-Maritime - 45 km au nord de Rouen

Capitale du Pays de Bray, la ville est particulièrement réputée pour le plus ancien fromage normand qu'est le coeur de Neufchâtel. Les différents noms de la cité à travers les siècles témoignent d'une histoire riche et mouvementée. Détruite presque totalement le 7 juin 1940, Neufchâtel a été entièrement reconstruite. Pour le centre administratif (mairie, tribunal, théâtre, impôts, salle des fêtes, statue de la justice), I'architecte et urbaniste Robert Auzelle a utilisé les matériaux traditionnels de la région : la brique et le silex.

A voir :

  • L'Eglise Notre-Dame - Classée Monument Historique : Construite en 1130, I'église a subi des remaniements considérables aux Xllème et XlXème siècles. En juin 1940, les bombardements causèrent d'énormes dégâts. L'édifice est maintenant complètement restauré dans son gros oeuvre, quelques vitraux restent encore mutilés. Le choeur actuel date du Xlllème siècle, le transept du XlVème siècle, le clocher et la nef du XVlème siècle, le St-Sépulcre en pierre polychrome du XVème siècle, des statues en bois du XVème et XVllème siècle.
  • Le Musée d'Art Régional Mathon-Durand : Ce musée du Pays de Bray est installé dans une demeure normande bourgeoise du tout début XVllème siècle, au pignon à colombages. On y trouve les outils de la culture et de l'artisanat exercé dans la campagne brayonne ; atelier de sabotier, outillage de tonnelier, de bourrelier, outils servant à la moisson et à la fenaison, accessoires nécessaires à la fabrication du fromage de Neufchâtel. Le salon d'époque Louis XV expose une armoire normande de style cauchois dans laquelle sont placées de superbes coiffes brayonnes savamment plissées. D'autres objets de la vie courante ou exceptionnel sont exposés : faïences de Forges, poteries de Martincamp, croix processionnelle du Xllème siècle, Bible manuscrite du Xlllème siècle enluminée (ornée de 148 miniatures). La salle d'armes renferme deux canons de la Garde Nationale datant de 1792, ainsi que des armes en fer forgé de différentes époques. La magnifique cave voûtée est aménagée en cave à fromages. A l'extérieur, le square Marquezy présente un puits et sous une hallette brayonne, un pressoir composé du moulin à pommes de 1746 et du pressoir à rouet de 1837.

Voir également :

  • Les ruines de l'église St-Pierre (1ère église édifiée à Neufchâtel), I'esplanade dite du "Vieux-château" et ses tilleuls centenaires, les rives ombragées de la Béthune.

Loisirs :

Piscine - Tennis - Équitation - Pétanque - Bibliothèque municipale - Pêche - Randonnées - Poterie (Art en Bray) - Visites de fermes, fromageries et cidreries sur demande.

Site de l'Office de Tourisme


Retour à la liste

VARENGEVILLE-SUR-MER

Varengeville : Situé sur la falaise à l'ouest de Pourville, ce village caché dans le bocage, aux petites routes encaissées, bordées d'arbres, est célèbre pour son église où l'on remarque les vitraux de Georges Braque. Du cimetière marin, où reposent Georges Braque, Albert Roussel, Porto-Riche, on découvre un superbe point de vue sur Dieppe et les falaises vers le Tréport. Dès le XlXème siècle, Varengeville est tréquenté par de nombreux artistes, peintres, écrivains et poètes. La tradition continue, féconde. Quelques cavées sauvages permettent d'accéder à la mer

A voir :

  • Parc floral des Moutiers : Au sommet des falaises, en pente douce, le parc paysager et botanique a été crée vers 1900 par Guillaume Mallet. Il est particulièrement réputé pour ses massifs de rhododendrons et sa variété d'essences rares. Ce parc classé, offre un cheminement parmi les clairières dont les thèmes, les couleurs et les odeurs varient dans l'un des plus beaux paysages de la région.
  • Manoir d'Ango (Renaissance) et son colombier.

Retour à la liste
 
© N'boc Création - 2006 -
Toute reproduction même partielle est interdite